.Chut, silence

La mer se jette comme un drap sur le sable défait et demande le silence avant de se retirer,

sur la pointe des pieds. 

Il est l'heure d'enfiler son costume de nuit, de s'asseoir sur le plongeoir et se laisser basculer.

Dans le noir, fabriquons les couleurs, un chemin pour nous rencontrer.

Sur un lit de feuilles, les bras monteront aux branches jusqu'au ciel  renversé.

P1160158

 

 

La nuit les corps volent, pilotés par les âmes des vivants.

 

 

P1150708